coqueluchon


coqueluchon

⇒COQUELUCHON, subst. masc.
Littér., vx. Espèce de capuchon :
... il aperçut l'abbé, en habit ecclésiastique, la tête couverte de ces coqueluchons sous lesquels s'ensevelissait le crâne des savants...
A. DUMAS père, Le Comte de Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 132.
Rem. 1. Noté comme fam. par la plupart des dict. gén. du XIXe siècle. 2. GUÉRIN 1892, Lar. 19e-Lar. Lang. fr. attestent le sens « ensemble des plumes qui couvrent la tête d'un oiseau ». Ce sens, non attesté par la docum., procède sans doute du passage de Buffon référencé sous étymol. et hist. (À l'égard du plumage, la tête et le cou sont comme recouverts d'un coqueluchon cendré, varié de petites taches rousses), où il ne s'agit, vraisemblablement, que d'un emploi métaph. du mot.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. 1. Fin XVe s. « sorte de capuchon » (Amant rendu cordelier à l'observance d'Amour, éd. A. de Montaiglon, CLIII, 1924 ds IGLF); 2. fin XVIIIe s., p. anal. « plumes recouvrant la tête des oiseaux » (Montbeillard ds BUFFON, Histoire naturelle, Oiseaux, t. 3, 354 ds IGLF). Dér. de coqueluche désignant un capuchon; suff. -on1. Fréq. abs. littér. :4. Bbg. LE BRETON GRANDMAISON. De chaperon à coqueluchon. Vie Lang. 1971, p. 530. — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 109, 199; t. 2 1972 [1925], p. 113.

coqueluchon [kɔklyʃɔ̃] n. m.
ÉTYM. Fin XVe; de coqueluche, et -on.
1 Anciennt. Capuchon porté par les femmes.
0 (…) ou bien elles portent le coqueluchon qui sera plus tard la Thérèse.
Ed et J. de Goncourt, la Femme au XVIIIe siècle, t. II, p. 51.
2 Régional. Primevère officinale.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coqueluchon — Coqueluchon. subst. m. Espece de capuchon. Coqueluchon de Moine. il porte un coqueluchon. il y a bien de la malice sous ce coqueluchon là. Il ne se dit guere qu en raillerie …   Dictionnaire de l'Académie française

  • coqueluchon — COQUELUCHON. s. m. Espèce de capuchon. Coqueluchon de Moine. Il porte un coqueluchon. Il ne se dit guère qu en plaisanterie …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • COQUELUCHON — s. m. Espèce de capuchon. Coqueluchon de moine. Porter un coqueluchon. Il ne se dit guère qu en plaisantant …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • coqueluchon — Le Coqueluchon d une cappe, et la cappe que les femmes portent sur leur teste pour la pluye, Cucullus, Cucullio. Qui a un coqueluchon, Cucullatus …   Thresor de la langue françoyse

  • coqueluchon — (ko ke lu chon) s. m. Terme familier. Capuchon.    Coqueluchon de moine, nom donné par les marchands de coquilles à un certain mollusque (cuculée auriculifère). ÉTYMOLOGIE    Coqueluche ; bourguig. côqueluchô …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • cotinga coqueluchon — rudnugarė uoginė kotinga statusas T sritis zoologija | vardynas atitikmenys: lot. Carpornis cucullata angl. hooded berryeater vok. Braunmantel Beerenfresser, m rus. буробокий ягодоед, m pranc. cotinga coqueluchon, m ryšiai: platesnis terminas –… …   Paukščių pavadinimų žodynas

  • Souppes-sur-Loing — Pour les articles homonymes, voir Loing (homonymie). 48° 11′ 02″ N 2° 44′ 10″ E …   Wikipédia en Français

  • Souppes-sur-loing — Pays  …   Wikipédia en Français

  • COQUELUCHE — La coqueluche est une maladie infectieuse, endémo épidémique, immunisante, caractérisée cliniquement par des quintes de toux spasmodique; elle est due à un microbe spécifique, le bacille de Bordet Gengou ou Bordetella pertussis . Si la coqueluche …   Encyclopédie Universelle

  • coqueluchonné — coqueluchonné, ée (ko ke lu cho né, née) adj. Disposé en coqueluchon. •   Elle déguisoit votre fils avec trois jupes si plaisamment coqueluchonnées que...., SÉV. 517. ÉTYMOLOGIE    Coqueluchon …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré